Direction Artistique
  • Gabriel Um

NOTE D’INTENTION DU PROJET

Je suis un utopiste qui rêve de changer le monde, de changer mon monde, en commençant par me transformer moi-même.

Ayant grandi entre la France et le Cameroun et beaucoup voyagé depuis, je suis un citoyen du monde aux multiples influences, qui a conquis sa liberté de créer au-delà des frontières et qui cherche à tout prix à se réinventer.

Je vis dans un monde, dans une époque, dans une génération où il devient de plus en plus dépassé, sinon ridicule, de croire en l’amour, en la liberté, en la solidarité, en la bienveillance collective ou en la beauté profonde de l’humain.

C’est pourtant cette forme de naïveté, d’optimisme un peu béat, qui m’intéresse aujourd’hui et sur laquelle j’aimerais que notre regard change.

Avec ce projet, je souhaite retrouver la spontanéité de mon enfance et renouer avec une liberté instinctive, une spontanéité naturelle.

La candeur n’est donc pas pour moi un défaut, elle est ce qui me préserve des formatages, ce qui me permet de jouer avec les limites, de pouvoir sortir du cadre et de choisir librement d’y revenir.

Parce qu’elle correspond à une forme d’ignorance des règles, la naïveté est un moyen pour moi de lutter contre la standardisation et de décider de mon propre rapport aux normes de production, de les dominer sans pour autant les rejeter d’un seul bloc.

Je me sens simplement lassé des conventions qui me briment. Lassé de faire pour faire, lassé de faire pour plaire, lassé de faire pour que ça marche, lassé de faire pour suivre bêtement le schéma logique, lassé de ma lassitude…

Aujourd’hui j’ai 30 ans et c’est à 30 ans que j’ai décidé de ne plus être passif, d’agir comme je le conçois.

De l’ouvrage de Voltaire, auquel j’emprunte mon titre, je retiens essentiellement son invitation à conserver adulte la crédulité et l’insouciance de la jeunesse.

Pour retrouver cette candeur, je me suis donc penché sur une période de ma vie, l’enfance, durant laquelle liberté, amour et bienveillance résonnaient comme une évidence.

L’enfance, mon enfance, mon moi naïf, mon Candide.

Il fallait que je lui parle que je lui écrive, que je lui explique le monde qui m’entoure.

Voilà le début de mon action, voilà le début de mon projet artistique, une trentaine de lettres adressées à mon Moi Enfant.

J’ai appelé le premier chapitre Candide ’30, comme le commencement d’un projet qui s’étalera sur plusieurs années.

Je suis de ceux qui rêvent de pouvoir parler toutes les langues pour être touché et pouvoir toucher à mon tour le plus grand nombre.

Aussi, si la matière de mes recherches semble d’ordre autobiographique, je m’entourerai de cinq danseurs afin de multiplier les perspectives et de rendre mon discours plus universel, communicable à tout un chacun : parler à l’autre, de l’autre et avec lui.

Artiste pluridisciplinaire, je mobiliserai enfin plusieurs de mes compétences — la danse, le chant, la musique, le dessin, la vidéo, la photographie — pour nourrir mon action et dialoguer avec autrui.

Mon langage, mon véritable moyen de communiquer, est la somme de tous ces moyens d’expression artistique. Je souhaite donc travailler sur les liens qui les unissent, cumuler ces pouvoirs incroyables pour atteindre mon but : conquérir mon autonomie, marcher vers ma liberté.

Les grandes personnes ont sur toutes choses des idées toutes faites, qui leurs servent à parler sans réfléchir… des idées mal faites qui ont été fabriquées il y a longtemps … l’enfance qui ouvre un oeil neuf sur les êtres et les choses met en déroute le raisonnement des grandes personnes qui ont le jugement faussé par les lunettes de l’habitude…

Maurice Druon

DISCUSSION AVEC MON CANDIDE

j’adresse donc différentes lettres à mon passé, mon “moi candide” pour lui expliquer ce que je vois et vis dans le monde actuel. Un peu comme pour demander conseil au jeune sage qu’il est, savoir ce qu’il aurait fait, vu et dit à ma place, l’interroger sur la place du JE, du NOUS et du ILS dans la société actuelle, ainsi que la question du débordement à notre époque.

Je fais ce travail d’écriture depuis l’âge de 17 ans et j’en ai écrit un très grand nombre. Dans le projet Candide ’30 j’en partage 26 .

Je continue perpétuellement d’écrire, mon but étant de finalement sélectionner 30 lettres qui rythmeront mon processus de travail sur plusieurs années. Il existe pour l’instant 26 lettres.

Elles peuvent se présenter sous différentes formes: lectures, performances, spectacles, expositions, ateliers, concerts, rencontres ou simplement suggestions …

Le but n’étant pas de créer des matières définitives et figées, mais adaptables et qui peuvent évoluer en fonction de différents facteurs (espaces, temps, personnes, moyens…)

Elles peuvent se baser sur une ou plusieurs Lettres et rassembler un ou plusieurs modes d’expressions artistiques.

Où ?

Sur une scène, dans l’espace public, sur un toit, dans un espace culturel, dans un bureau, dans une maison, dans un appartement, dans la nature… les suggestions s’adaptent à différents lieux.

Les médiums artistiques utilisés, le nombre d’intervenant et la durée des suggestions, participent aussi à cette adaptabilité.

dessin-3-candide
dessin-1-candide

LE PROCESSUS DE CRÉATION

Chaque lettre a son propre univers: son identité , son vocabulaire dansé, sa création musicale, son approche spatiale et scénographique.

Dans cette base de construction, on peut s’inspirer, se retrouver, se croiser, échanger, être en sécurité… Mais c’est une base qu’on peut aussi exploser, déstructurer, contourner, éviter. Ce qui permet de creuser ces questionnements :

Comment être libre individuellement et bienveillant avec soi et autrui en même temps? Où commence ma liberté ? Où s’arrête celle d’autrui ? Où s’arrête ma liberté ? Où commence celle d’autrui ?

Chacune des lettres est donc une création à part entière ; elles existent avant tout individuellement, mais peuvent aussi composer une dilogie, une trilogie, une tétralogie…

J’ai donc décidé d’embarquer quelques amis dans cette aventure, dans cette recherche de liberté bienveillante, des amis danseurs, chanteurs, musiciens, dessinateurs, vidéastes, photographes…
Des amis artistes, des amis super héros …

Je suis de ceux qui rêve pouvoir parler toutes les langues pour être touché et toucher un plus grand nombre.
Nos modes d’expressions sont les langages artistiques.
Il y a un pouvoir incroyable dans l’art.
Je souhaite donc utiliser et travailler sur les liens entres ces langages.
Cumuler ces pouvoir incroyable pour atteindre mon but :

MARCHER SUR LES VOIX DE LA LIBERTÉ…

SUGGESTIONS ARTISTIQUES

Candide ’30 est mon premier projet artistique. C’est un travail basé sur le développement de 30 lettres que j’écris à mon moi Candide, qui donne naissance à différentes suggestions artistiques pluridisciplinaires (textes, danses, vidéos, créations musicales…). L’espace existant entre chaque lettre est un symbole du temps qui passe (1s , 1mn, 1h, 1 jour…) Un changement de PAR, de scène, d’espace, un changement d’ambiance… Comme le temps d’une balade qui nous permettrait de passer d’une lettre à une autre., le spectacle s’inscrira à chaque fois dans le lieu qui l’accueillera, en fonction de l’espace que chaque théâtre aura à offrir en déambulation : du hall au plateau en passant par les coulisses, le bar, la régie…etc.

Actuellement je travaille sur les trois premières suggestions et développe ma propre méthode de notation :

Candide 1.1 (solo de 30 minutes, 1 lettre,)

Candide 1.3 | Lettre à Candide (trio, 45 mn, 2 lettres)

Candide 1.6 (sextet de 60 minutes, 5 lettres)

Ce sont trois versants d’un même projet, aux mêmes tonalités, aux couleurs similaires.

Comme l’introduction, la synthèse et le détail d’une même estampe, même si chaque lettre a sa propre règle de composition du jeu, avec un cadre qui lui sera propre et qui définira la liberté du /des danseurs, individuelle et collective.

dessin-2-candide

Candide 1.1

Suggestion 1

Solo de 30 minutes basée sur des expérimentations nourries d’une lettre:

CRACHE

« …Ton avis d’expert CRACHE | Ton avis de pro CRACHE | Ton avis de président CRACHE | Ton avis de directeur artistique CRACHE | Ton avis de chorégraphe CRACHE | Ton avis de danseur CRACHE | Ton avis

de critique CRACHE | Ton avis d’abonné aux grandes salles de spectacle CRACHE | Ton avis de titre CRACHE

CRACHE CRACHE CRACHE CRACHE CRACHE CRACHE CRACHE CRACHE CRACHE CRACHE… »

Cette Suggestion, composée de danses, textes déclamées et d’un travail sonore et plastique peut-être enrichie, en fonction du lieu de diffusion, d’un travail autour de la vidéo.

crache-candide

Candide 1.3

Suggestion 2

CRACHE

« … Je veux te plaire alors assassine moi avec tes mots crache assassine moi avec ton regard crache assassine moi de belle critique crache ohhhhhh il est prometteur le jeune crache ahhhhhh dommage il commence très mal crache il en fait trop la c’est pas possible crache il est audacieux ce jeunot crache au final c’est hip hop ou contemporain crache va y crache Mais je veux que tu m’aimes alors … »

GÉNÉRATION SACRIFIÉE

« …En attendant | Profitons | oui | profitons dépensons bouffons gaspillons oui oui oui c’est ça Que | faire | d’autre
Ce n’est pas de notre faute | ce |n’est pas de notre faute | non
la faute à qui | la faute à eux | NOUS sommes nés dedans | NOUS | la faute à eux NOUS n’avons connu que ça | NOUS | donc la faute à eux … »

Cette Suggestion, composée de danse, textes déclamées et d’un travail sonore et plastique peut-être enrichie, en fonction du lieu de diffusion, d’un travail autour de la vidéo.

Candide 1.6

Suggestion 3

Sextet de 60 minutes basée sur des expérimentations nourries de cinq lettres :

CRACHE

« … Essaye de me mettre dans une case crache essaye de me mettre dans une boite CRACHE c’est de la danse de la musique ou du théâtre CRACHE essaye de m’enfermer CRACHE essaye essaye encore CRACHE essaye essaye encore CRACHE essaye essaye encore CRACHE m’aimeras tu mais ce n’est pas de ta faute non ce n’est pas de ta faute non CRACHE c’est le milieu du spectacle vivant c’est pas toi non CRACHE c’est le game de la culture ce n’est pas toi non crache C’est l’offre la demande la demande et l’offre tu ne l’a pas inventé non CRACHE… »

NORMA

« … Sois sage à l’école ait de bonne notes | si tu es sage t’auras une image si tu bavardes tu vas dans le coin si tu ne pauses pas de question tu n’auras pas de point de participation eeeet tu iras au coin eeeeeet si tu es au coin c’est que tu es méchant alors participe merde

Ne sois pas méchant | arrête d’insulter tout le monde | putain…»

SEX

« … C’est écoeurant c’est | c’est moche | c’est dégoutant | c’est | c’est laid | c’est fait | c’est bien | c’est bien fait c’est normal c’est évident | c’est juste | c’est juste | c’est juste une fille en mini-jupe c’est juste une biiiipppp | c’est c’est juste une biiiiipppp comme une autre… »

HUMAN

« … Je suis un coeur | Je suis un cerveau | Je suis un corps | Je suis Humain…»

GÉNÉRATION SACRIFIÉE

« … Attend encore une peu j’ai du temps moi moi moi je scrolle je scrolle c’est marrant j’ai du temps juste un vine un com un hashtag lol trop marrant stylé trop frais belle gosse twerk alcool posey s’il te plait J’ai du temps Je veux des likes likez moi laisse moi téléréaliser tiser profiter laisse moi le temps j’ai rien vécu je veux je veux sprinbreaker me droguer voler et me barrer en riant je veux jeter des verres d’alcool sur les passants et me marrer en pissant je veux me moquer de la pouf d’à coté la sauter et me barrer en courant je veux je veux partouser niker sous la tour Eifel je veux ça moi je veux du démentiel… »

Cette Suggestion, composée de danse, textes déclamées et d’un travail sonore et plastique peut-être enrichie, en fonction du lieu de diffusion, d’un travail autour de la vidéo.

gs-candide
Directeur Artistique
  • Gabriel Um
Danseurs
  • Mackenzy Bergile
  • Andrège Bidiamambu
  • Kevin Ferré
  • Nina Gohier
  • Florian Leblanc
  • Elsa Morineaux
  • Gabriel Um
Textes
  • Gabriel Um
Vidéos
  • Gabriel Um
Production Délégué
  • Gaelle Seguin (Hikari production)
Lumières
  • Louise Julien
Scénographe
  • Armel Uhoze
Costumes
  • Gabriel UM
Musiques
  • Gabriel UM

co-productions & soutiens

Most Recent Projects
Partager